Depuis plus d'un demi-siècle, notre imaginaire est nourri d'innombrables et épiques histoires de super-héros combattant les forces du mal, le crime et l'injustice : les X-Men, Daredevil, Superman, ou encore Wonder Woman.


Le Japon n'est pas en reste puisqu'il a su nous gratifier de personnages tout aussi mythiques : One Punch-Man, les Chevaliers du Zodiaque, Bioman, ou encore Astro, le petit robot. Et puis il y a aussi... Sunred, le guerrier astral... Ça vous dit quelque chose ? Ça vous intrigue ? Dans ce cas, restez avec nous, car cette semaine, on part à la découverte d'un anime original et complètement décalé, qui fait voler en éclats les codes propres à l'univers des super-héros !



Une œuvre encore méconnue en Occident


Tentai Senshi Sunred est un manga de Makoto Kubota, qui a été publié au Japon entre 2004 et 2015 dans le magazine bi-mensuel Young Gangan, puis édité par la suite chez Flex Comix en 20 tomes. Il n'est, à ce jour, pas encore licencié en France. Le meilleur moyen de découvrir ce fameux guerrier astral reste donc son adaptation en anime, que l'on peut notamment visualiser en version sous-titrée française sur certaines plateformes de streaming.



L'anime comporte ainsi 2 saisons de 26 épisodes d'une durée d'environ 10 minutes chacun, qui ont été diffusées au Japon entre 2008 et 2010 sur TV Kanagawa et Kids Station, puis en streaming sur Nico Nico Dôga ou encore Bandai Channel. Cette adaptation est produite par le studio d'animation AIC ASTA et flying DOG. On retrouve aux commandes Seiji Kishi et Takehiko Matsumoto pour la réalisation, Makoto Uezu pour le scénario, Kazuaki Morita pour le chara-design, et Shinji Kakijima pour la musique. Les deux génériques de début et de fin, déjà cultes auprès des fans, sont quant à eux interprétés respectivement par manzo et Kumahachi Morino.


Notre accès à l’œuvre originale étant assez limité, c'est sous le prisme de sa version animée que nous allons vous parler de Sunred, le guerrier astral !


 

Le héros voyou VS les vilains gentils

"Tentai Senshi Sunred, c'est le magnifique récit de la lutte entre le bien et le mal, avec pour décor la ville de Kawasaki". C'est ce que le narrateur se plaît à nous dire à chaque épisode... Un schéma narratif somme toute classique, propre à la plupart des comics et manga mettant en scène des humains, extra-terrestres, ou robots aux pouvoirs extraordinaires... Pourtant, au fil des épisodes, tout cet imaginaire se voit déconstruit, et ce, pour notre plus grand plaisir !


Sunred, guerrier astral au masque rouge, "œuvre" pour la justice et la paix à Kawasaki. Il est la cible d'une organisation maléfique, Florsheim, qui a pour but de conquérir le monde en anéantissant tout super-héros qui se mettra en travers de son chemin. Le général Vamp est en charge de la division siégeant dans cette même ville. Assisté de ses deux hommes de combat masqués et vêtus d'une sorte de justaucorps noir et blanc, ce dernier va recruter un certain nombre de monstres "puissants et terrifiants" (momie, tigre et lion à armures, cigale, animaux en peluche, crevette décortiquée, etc.), en vue de vaincre Sunred, l'ultime obstacle à la réussite de sa mission.


L'affrontement, s'il n'est pas annulé en raison de mauvaises conditions météorologiques, d'un horoscope peu favorable, ou bien d'une visite de belle-maman, prend automatiquement place dans une aire de jeux pour enfants ou au bord du fleuve Tama, et se solde toujours pas une défaite de l'organisation maléfique. Ces énièmes tentatives d'anéantissement, qui échouent lamentablement à chaque fois, lassent notre super-héros qui se montre très souvent irascible et agressif envers ses adversaires qu'il ne va pas hésiter à maltraiter et victimiser.


Sunred en train de martyriser un monstre de Florsheim avec l'aide ses anciens collègues du trio Weather 3 :



Quand il n'est pas sollicité par le général Vamp et ses acolytes, Sunred passe ses journées chez sa petite amie Kayoko à regarder la télévision, ou bien sort dépenser tout l'argent que lui donne cette dernière en jouant au pachinko (machine à sous japonaise). Il est ainsi dépeint par Florsheim comme un voyou impulsif, fainéant, et négligeant.


Quand ils ne sont pas en train de planifier une attaque destinée à leur némésis, les monstres de l'organisation maléfique s'intègrent parfaitement parmi les humains, en travaillant dans des konbini ou magasins d'électronique, en sortant au restaurant, ou bien en rencontrant des jeunes femmes lors de soirées alcoolisées. Le général Vamp met d'ailleurs un point d'honneur au respect des règles de civisme et du bien-vivre ensemble. Ils sont ainsi tous très appréciés de leur voisinage et de la petite amie de Sunred, au grand désarroi de ce dernier...



Au fur et à mesure se met en place une relation très ambivalente entre notre protagoniste et ses antagonistes qui, tour à tour, s'entraident puis se déchirent... Le héros et les vilains forment ainsi un vieux couple installé dans sa monotonie quotidienne...


Un anime rythmé et efficace

La version animée de Tentai Senshi Sunred se veut assez originale dans le sens où elle comprend des épisodes narratifs alternatifs qui viennent s'ajouter à l'histoire principale sous la forme d'interludes. En plus d'apporter un rythme au déroulé de la série, ils permettent de découvrir certains personnages sous un autre angle.


Entre les saynètes représentant les "animaux guerriers" (qui ne sont rien d'autre que d'adorables mascottes en peluche) jouant un mauvais tour à Sunred ou assistant à un cours d'Anglais, et celles mettant en scène Vamp en train de concocter des recettes rapides et faciles à reproduire par les spectateurs (mention spéciale pour les toasts à la tomate et le ragoût de poulet frit), il y en a pour tous les goûts !


Conclusion

Vous l'aurez compris, la richesse de Tentai Senshi Sunred repose, entre autres, sur ses comiques de situation et de répétition, son caractère absurde ou encore sur l'inversion des rôles héros/vilains. C'est une œuvre drôle et attachante qui mériterait plus de reconnaissance en Occident. Notre guerrier astral Sunred n'a pas fini de faire parler de lui puisque son créateur Makoto Kubota a annoncé, fin 2018 sur son compte Twitter, qu'il continuerait à travailler sur son œuvre ! Affaire à suivre...


Ne sachant malheureusement pas si une publication du manga verra le jour en France, nous ne pouvons que vous conseiller de vous ruer sur son adaptation en anime !


 

Marine Renaud