Quand on vous dit Neverland, quelle est la première chose qui vous vient à l'esprit ? L'enfant qui sommeille en vous va probablement se remémorer le célèbre conte de l'Anglais James Matthew Barrie, Peter Pan. Ce que l'on pourrait traduire par "le Pays Imaginaire" ou bien "le Pays du Jamais", a toujours résonné en nous comme une sorte de paradis perdu quelque part dans nos rêves.


Le Neverland des enfants de l'orphelinat Grace Field House n'est rien d'autre que la promesse d'une famille adoptive, de la découverte tant désirée du monde extérieur... Bon, vous l'aurez compris, nous allons vous parler d'une œuvre qui suscite beaucoup l'attention depuis quelques temps : The Promised Neverland !




 

"Une découverte peut parfois bouleverser tout ce que l'on tenait pour établi"


Ce récit, qui se déroule en 2045, nous est conté par Emma, une jeune fille de 11 ans vivant depuis tout bébé dans l'orphelinat Grace Field House, en compagnie de 37 autres enfants qu'elle considère comme sa propre famille. Elle y décrit un cadre de vie très organisé et réglementé (heures du lever, des repas et du coucher fixes, port de vêtements de couleur blanche uniquement, etc.), mais néanmoins agréable, chaleureux et confortable.


Elle semble également très attachée à une dénommée "maman", qui est la dirigeante de l'établissement. Cette dernière a pour habitude de faire passer quotidiennement aux jeunes pensionnaires un test psychotechnique censé être déterminant pour leur avenir. Emma, ainsi que deux camarades du même âge, Norman et Ray, obtiennent d'ailleurs automatiquement la note maximale, ce qui leur vaut les félicitations de "maman" et l'admiration ainsi que le respect des autres enfants.


Les loisirs ne sont pas en reste à Grace Field House, puisque les orphelins disposent d'un gigantesque terrain où ils peuvent ainsi s'amuser au jeu du Loup (mix entre "cache-cache" et "chat"). Ils ont néanmoins l'interdiction formelle de franchir les barrières entourant le domaine, et de s'approcher du bâtiment dont le portail mène au monde extérieur que "maman" qualifie de "très dangereux"...


Nos protagonistes ont, pour ainsi dire, tout pour être heureux, en attendant leur adoption qui doit avoir lieu avant leurs 12 ans. Cependant, un beau jour, à l'occasion du départ d'une des jeunes pensionnaires, Emma et Norman font une macabre découverte qui met en lumière le grand danger pesant sur l'orphelinat. C'est alors qu'ils vont tenter, avec l'aide de Ray, de trouver un moyen de fuir Grace Field House...


Quand dark fantasy et suspense s'invitent chez Shônen Jump


Subtil mélange entre science-fiction, thriller et drame psychologique, The Promised Neverland est l’œuvre de deux créateurs : Kaiu Shirai (scénario) et Posuka Demizu (dessins). Le manga  est tout d'abord publié au Japon dans l'illustre magazine Gekkan Shônen Jump à partir du mois d'août 2016, puis chez Shûeisha. Il est en cours de parution et comporte actuellement 13 tomes. En France, il bénéficie d'une publication chez Kazé depuis le mois d'avril 2018. Le tome 7 est d'ailleurs disponible depuis le 3 avril dernier !



Le moins que l'on puisse dire est que The Promised Neverland a beaucoup fait parler de lui dès sa sortie ! On citera, par exemple, le Zaikei Shinbun, journal spécialisé dans le domaine économique, qui présente ce manga comme "l'avenir de Shônen Jump". Les bonnes critiques et récompenses fusent de toutes parts, et ses deux géniteurs se voient décerner de prestigieux prix, comme celui du Manga Shinbun en 2017 !


Ce site de référence japonais qui traite de l'actualité et propose des review sur les manga, a d'ailleurs qualifié cette série comme assez éloignée par rapport à celles pré-publiées par l'hebdomadaire Shônen Jump, et n'hésite pas à la comparer à Death Note qui a suscité beaucoup d'émois à sa sortie, au début des années 2000.


L'univers de The Promised Neverland se révèle très sombre, voire glauque parfois... Malgré cela, le petit nouveau de Jump possède bel et bien toutes les clés faisant de lui un shônen (littéralement "garçon") : des liens forts (amitié, fraternité) qui unissent les personnages, un objectif commun (la fuite d'un danger imminent), et une volonté de se dépasser pour atteindre ce but !



Inutile de vous dire que le succès est au rendez-vous pour ce manga qui totalise en 2019 près de 10 millions d'exemplaires écoulés dans le monde ! Et qui dit succès, dit adaptation en anime ! Produite par le studio d'animation CloverWorks et Mamoru Kanbe, et réalisée par Toshiya Ôno, la première saison, composée de 12 épisodes, a été diffusée sur Fuji TV début 2019. Une seconde saison a d'ores et déjà été annoncée pour 2020 !


 

Conclusion

The Promised Neverland est une œuvre de qualité que nous ne pouvons que vous recommander si vous n'avez pas encore sauté le pas ! Tant de questions et de zones d'ombres à élucider au fil des lectures... Soyez prêts à avoir le souffle coupé !


 

Marine Renaud